Cycle MBSR en janvier 2021 – Réunion 18 novembre 19h

 

   Prochains cycles MBSR

Pleine Conscience pour la Réduction du Stress.

18 Novembre 2020

Mercredi 19h-21h30

du 5 janvier au 3 mars 2021

Réunion d’introduction et de présentation vivement conseillée : Mercredi 18 novembre 2020 à 19h.

    • Dates : mercredi 21, 28 janvier – 5,12, 19 février – 2, 9, 16 mars
  • Journée pleine  :   dimanche 14 février 2021 de 9h 30 à 16h ( à confirmer )


Modalités d’inscription :  Une séance d’information collective précède l’inscription au cycle MBSR. Cette séance a pour intention de présenter le programme et de répondre à toutes les questions qui peuvent se poser autour de cette démarche. A la suite de cette séance collective d’1h30, un court temps d’entretien individuel est proposé à la suite s’il n’a pas déjà eu lieu par téléphone.

Un entretien préalable est nécessaire pour valider l’inscription.
Il se passe généralement par téléphone avant la réunion d’information ou après.

Lieu : Perle Intérieure – 7 rue Albert Einstein – Champs sur Marne
…en savoir plus >

 

Sois douce avec toi …écoute toi …L’expérience de la méditation Pleine Conscience

Aujourd’hui je partage avec vous le témoignage de Maryse et de Karine, qui ont commencé avec MBSR puis ont poursuivi avec les ateliers de soutien de la pleine conscience, les journées de pleine conscience et les cours de yoga ou Restorative Yoga. 

 

Je n’y arrive plus, je n’y arrive plus. ..cela tourne en rond dans ma tête. Je voudrais m’apaiser, mais comment faire…un burn out et une récidive de cancer du sein, je suis bien amochée, je n’aime pas ma vie actuelle, je ne m’aime plus.

Je lis les livres de Christophe André et de Mathieu Ricard, cela me parle, mais je ne sais pas comment faire concrètement.

Un jeudi après midi de novembre 2016 j’ai trouvé la solution, j’ai commencé le stage MBSR.

C’était un non-retour, mon cerveau allait se transformer et j’allais enfin aimer, apprécier et relativiser.

« sois douce avec toi …écoute toi … rien n’est plus important que toi…ce que tu fais c’est déjà bien … la en ce moment précis comment vas-tu ? Sont mes nouvelles pensées.

Le stage MBSR fut un moment de partage intense avec les autres et une rencontre avec moi-même. Quel plaisir de se retrouver pour échanger et pour progresser seule et ensemble à la fois. Anne Marie était là avec une douceur, un sourire, un rire inimitable, un respect du chemin de vie de chacun qui nous donnaient toute confiance et qui accompagnaient nos rires et nos larmes d’émotion.

Je me souviens nous avions tous l’impression d’avoir touché au fond de nous, quelque chose que les autres n’avaient pas, comme un cadeau. Je le dis souvent c’est le cadeau qui a transformé ma vie, ma philosophie de vie. Grâce à la méditation en pleine conscience, je suis tellement plus calme, j’arrive à dire stop à mes pensées négatives, à dire non aux autres, à sentir ce qui est bon pour moi, à être moins en colère avec les autres… j’arrive … arrête Karine …seraistu devenue trop bienveillante avec toi-même, auraistu appris à t’aimer ?

Trop dirait Anne Marie, cela n’existe pastoujours plus de bienveillance, toujours plus d’amour… 

Je suis en chemin, mais de belles pivoines rouges, jaunes, oranges entourent déjà ce chemin, et puis il y a des fontaines pour se réapprovisionner comme les journées en silence, les ateliers, le yoga.

Depuis j’ai rencontré des turbulences dans ma vie privée et professionnelle, je ne suis pas une ermite, la vie continue. La méditation m’a permis de supporter la douleur, de me rassurer sur son impermanence.

Le scan corporel par exemple, me redonne de l’énergie et s’occupe de mon stress, me permet de m’endormir sereinement. Je me sens plus forte physiquement et moralement.

visuel podcast - méditation Perle intérieure 2

Merci la vie qui m’a permis un jour de croiser MBSR, merci Anne Marie de faire partie de ma vie,

et merci à moi de poursuivre le chemin …

Je pratique la méditation de pleine conscience depuis 5 ans. C’est une pratique que j’aborde aussi bien dans ma vie personnelle que dans ma vie professionnelle.

Du point de vue personnel,

j’ai toujours été à la recherche de méthodes pour me sentir mieux. C’est la raison pour laquelle, je pratiquais des exercices de sophrologie pour m’aider à gérer mon stress. Depuis l’enfance, je suis quelqu’un d’angoissé, de stressé. Chaque événement de la vie, qu’il soit minime ou grave, me perturbent. Je suis ce qu’on nomme depuis peu, « hypersensible ».

Il est vrai que je me laisse parfois submerger et emporter par mes émotions. Je m’inquiète vite et pour pas grand-chose, me disent mes amis. J’ai souffert de cela pendant longtemps car j’avais l’impression de ne pas être normale et je luttais contre ça.

Avec la pleine conscience, j’ai appris à accueillir mes émotions et non plus les combattre. La pleine conscience m’aide à sortir de l’emprise des pensées négatives, dévalorisantes et désespérantes. Cela me permet de faire face aux émotions, même parfois très douloureuses, de façon bienfaisante, et cultiver ma capacité à prendre soin de moi avec compassion.

Au début, je pratiquais tous les jours. Maintenant, je suis moins assidue mais ce n’est pas gênant car j’ai appris à intégrer cette pratique dans ma vie quotidienne. Dorénavant, je me réjouis d’attendre chez le médecin, au feu rouge ou à la caisse du supermarché car cela m’autorise à prendre quelques minutes où je me recentre, je reviens à la conscience de mon corps, de ma respiration. Je m’offre alors un beau cadeau, être présente à moi-même et non pas en mode pilotage automatique.

Dans le domaine professionnel,

cela m’aide également beaucoup. Je suis enseignante et chacun sait à quel point la vie scolaire est devenue de plus en plus stressante, avec des conditions de travail de plus en plus difficiles. Force est de constater que les élèves de maintenant ne sont plus les mêmes qu’avant. Notre société leur propose des stimulations externes de plus en plus nombreuses, la pression de la réussite, être le meilleur, être parfait. Les écrans peuvent être parfois omniprésents et les solliciter sans cesse. Ces constantes sollicitations ne facilitent pas la concentration et le développement de l’attention. Or, l’attention est bien l’un des piliers principaux de l’apprentissage.

C’est la raison pour laquelle, je débute (en tant qu’enseignante) tous mes cours par 5 min d’exercice de pleine conscience pour les aider à revenir à eux, à se concentrer, à rester en paix et en silence pendant quelques minutes. Lorsque j’oublie de leur proposer c’est eux qui me le réclament.

Et pour aider mes collègues à mieux gérer leur stress, je leur propose un atelier hebdomadaire de pratique de la méditation. Leurs retours sont très positifs et certains pratiquent même en dehors du lycée pour leur plus grande satisfaction.

La méditation n’est pas un remède miracle et cela n’a pas résolu tous les problèmes rencontrés dans ma vie, mais je suis heureuse d’avoir trouvé un moyen de les aborder d’une façon plus sereine.

C’est grâce à Anne-Marie que j’ai découvert ce parcours et je l’en remercie. Car en plus de la formation initiale, elle propose régulièrement des moments de pratique sur une demi voire une journée entière et ces rappels m’aident à maintenir et à renforcer ma pratique. Dernière chose que j’apprécie dans ce cursus, c’est qu’on ne travaille pas uniquement sur le mental mais également sur le corps, car on y associe des exercices de yoga et je trouve cela vraiment complémentaire.

Je les remercie pour leurs partages sincères et suis touchée par les effets positifs et bienfaisants de la Présence bienveillante ou pleine conscience sur la traversée de leur épisodes douloureux avec maladie ou professionnels dans leur vie. Elles continuent après des années à pratiquer pour leur bien être et développer leur auto-compassion.

Vous pouvez débuter avec l’audio « Méditation sur la respiration » mis à votre disposition sur la page « Ressources »

Ou initier un protocole de méditation pleine conscience : en savoir plus

Quand je prends conscience de la Pleine conscience

Je partage aujourd’hui avec vous le témoignage de Patricia Nivelet, l’une de mes élèves de longue date qui a commencé avec la méditation et le protocole de pleine conscience pour la réduction du stress MBSR.

Elle a continué en suivant très régulièrement les ateliers et journée de pleine conscience et s’est inscrite au Hatha Yoga et au Restorative Yoga témoigne de son expérience directe de la pratique de Mindfulness et de son cheminement. Je lui en suis reconnaissante et suis réjouie de son parcours de transformation. Voici son témoignage : 

Le yoga et la méditation Pleine Conscience ont été, sont comme thérapeutiques pour moi. Je ne fais pas de prosélytisme car chacune est libre d’en penser ce qu’elle veut : moi même, j’ai longtemps cru que ce n’était pas pour moi, mais absolument pas pour moi et je n’étais pas forcément convaincue quand j’ai débuté le protocole jusqu’à ce que je devienne addict ! Aveux d’égo et Résilience à découvrir…

Devenir une femme sans cheveux

Je crois l’avoir déjà écrit : quand j’ai perdu mes cheveux, j’ai vraiment eu l’impression de perdre mon identité de Femme.

Physiquement, évidemment.

Mais aussi émotionnellement.

Aujourd’hui, je me suis re-connectée ou peut-être simplement connectée à mon « essence-ciel » : Avec ou sans cheveux, avec ou sans perruque, je suis une femme, je suis FEMME.

 

D’abord, se réconcilier avec soi-même

Un outil, une technique, une personne ont été extrêmement importants pour moi, dans cette phase de réconciliation,

de ré-appropriation, de réflexion. 

Avant ma chute de cheveux,  J’avais un tempérament speed : aller vite, en force, loin 

Après ma chute de cheveux,

Cela s’est amplifié parce que la colère, le sentiment d’injustice, la rancoeur se sont immiscé.es dans mon quotidien.

J’avais toujours raison, mais absolument toujours.

Tout devait être fait, pensé comme je le décidais.

Mais, en même temps je devais garder l’initiative, le pouvoir.

Alors, je brandissais mon état de victime à la moindre occasion, façon malsaine de reprendre le leadership, genre « tu peux pas comprendre, je voudrai bien t’y voir si tu avais perdu tes cheveux, toi au moins tu as tes cheveux … bablabla« 

J’étais épuisante ! D’ailleurs je m’épuisais moi même….

Mais comme pour Pensouillard le Hamster du docteur Serge Marquis, la roue tourne toujours, de plus en plus vite …

« Une grande partie de la souffrance humaine est inutileelle est associée à une forme de résistance, de non acceptation de ce qui est ! » Eckhart Tolle

 

Pourquoi, comment, où je croise la route, le chemin d‘Anne-Marie Leitao, professeure de Yoga et Instructrice MBSR (En anglais, Mindfullnessbased Stress Réduction : Réduction du Stress basée sur la Pleine Conscience) à Noisy le Grand et Champs sur Marne, je ne m’en souviens pas mais c’est ainsi.

Synchronicité sans doute.

Le bon moment, le juste moment encore que …suivre le protocole MBSR c’est un engagement : celui d’assister à toutes les séances et surtout de pratiquer quotidiennement. Pfff….

Là, j’avoue, je suis un peu dubitative, négociant avec moi-même : si je peux, si j’ai le temps, si c’est possible.

Elle n’est pas encore née celle qui va m’imposer quoi que ce soit, surtout de me mettre en pause, de me poser, de quitter le mode pilotage automatique…

Et bien si, elle est née. Elle s’appelle Anne-Marie Leitao

Et elle va me faire renaître à moi-même, à la vie, à l’instant présent.

Je suis devenue addict depuis 5 ans et je pratique tous les jours yoga et méditation là où je suis,  je continue à suivre les cours  d’Anne-Marie et aussi à découvrir d’autres ateliers, d’autres pratiques, d’autres yogas.

Un peu comme Julia Roberts dans le film « Mange, Prie, Aime » 

 

Être en paix avec soi pour être en paix avec les autres

Mes cheveux n’ont pas repoussé, non non et je n’y allais pas pour cela ! 

Mais ma vie a changé : je suis en paix

Et que c’est bon !

Plus calme, plus douce avec moi-même et avec les autres, plus posée.  

Je savoure chaque moment.  

La pleine conscience a aussi développé comme une acuité des sens me permettant de savourer, de remarquer un lever ou un coucher de soleil, de repérer un graffiti sur un mur parisien, une fleur qui pousse au milieu des pavés, d’être attentive à un sourire, une odeur de cuisine…

Les bénéfices de la pleine conscience

Je sais que dans la femme que je suis aujourd’hui, celle qui écrit des posts, des newsletters, qui prépare un livre, qui vous rencontre ici ou là, qui vous accompagne à accepter votre perruque, il y a les graines semées ou révélées par Anne-Marie Leitao.

Son site s’appelle Perle Intérieure: tout est dit, non ? 

 

Retrouver Patricia Nivelet sur son site : acceptetaperruque.com

Crédits photos : Pinterest et Frank Busch

Une façon simple de chasser les mauvaises habitudes : la curiosité avec la Pleine Conscience

Une façon simple de chasser les mauvaises habitudes :
la curiosité avec la Pleine Conscience

Judson Brewer, avec lequel j’ai été en formation « corps-esprit et médecine intégrative durant 8 jours en mai dernier est méditant, psychiatre et chercheur en neuroscience .
Il explique très simplement comment la présence attentive (pleine conscience) aux conséquences de nos mauvaises habitudes peut nous permettre de nous déconditionner.

L’un des processus d’apprentissage conservé dans le système nerveux est : 
Déclencheur, comportement, récompense
.

boucle-habitude

Avec la nourriture c’est « je vois de la nourriture, je mange, je me sens bien, je recommence ».

Ainsi notre cerveau créatif nous dit « la prochaine fois que tu es triste, pourquoi ne pas essayer de manger pour te sentir mieux »… Ainsi ce n’est pas le signal faim qui vient de l’estomac mais le signal émotionnel : se sentir triste qui déclenche l’envie de manger.

D’autres vivent cela aussi avec la cigarette. Nos habitudes peuvent littéralement nous tuer.

La pleine conscience c’est être curieux de ce qui se passe dans le moment présent. La pleine conscience de la respiration : etre curieux de comment se déroule l’inspiration ou l’expiration juste au moment où on y revient sans jugement.

En laboratoire il a proposé aux fumeurs « Fumez et soyez juste curieux à propos de ce que ça vous fait quand vous le faites ».

La pleine conscience c’est voir très clairement le résultat de nos mauvaises habitudes, devenir désenchanté à un niveau viscéral et lâcher prise.  Je vous laisse découvrir la suite…dans cette vidéo de 9 minutes, sous-titrée en français de Judson Brewer.